<img width="1" height="1" alt="" src="http://logc406.xiti.com/hit.xiti?s=562824&s2=&p=&di=&an=&ac=" >

Méthodologie de la détection des réseaux enterrées

Toutes les phases du repérage des réseaux enterrés avec ReZeauTech

Phase préparatoire et gestion des dossiers:

  • Réunion de lancement avec le maître d’ouvrage ou le maître d’œuvre avec collecte de diverses informations nécessaires à la détection:
  • Récépissés des DT-DICT ainsi que des plans papiers et plans informatiques si existants.
  • Dans le cas d’une détection avant une étude d’appel d’offres, un tracé sous forme de minute du parcours sera envisagé.
  • Dans le cas d’une détection avant travaux le plan d’exécution avec indication des largeurs de fouilles ainsi que des profondeurs creusement sera demandé.
  • Planification de l’intervention
  • Analyse des DT-DICT, synthèse des réseaux existants
  • Contact des exploitants de réseaux si besoin, et rendez-vous si nécessaire.

Phase Terrain :

  • Après reconnaissance des lieux et lecture des plans, délimitation de la zone de travail et mise en sécurité
  • Recherche de tous les affleurant d'éléments visibles tels que les bouches à clés, tampons fonte, regards, Coffrets, éléments de signalisation, support béton et/ou bois, mats d’éclairage, remontées aéro-souterraine sur façade, etc.…
  • Localisation des tampons fonte et/ou bouches à clés enterrées par détection ferromagnétique.
  • Ouverture des regards, marquage au sol des directions des canalisations aux couleurs conventionnelles (cf. tableau ci-dessous) et indication des profondeurs.

 Phase terrain

Technique de réalisation de la géo détection

Détection par radiodétections dite passive

A l’aide du RD8000 la zone à détecter fera l’objet d’un maillage méticuleux soit en mode 50Hz soit en mode radio. Chaque signal capté fera l’objet d’un pointage au sol et permettra de faire une pré-identification des réseaux existants dits « actifs ».

Détection par radiodétection dite active   

En couplant le générateur 10 Watts aux réseaux conducteurs par l’intermédiaire de la pince à induction ou par contact direct, des fréquences diverses peuvent être sélectionnées par l’opérateur engendrant des signaux dans les réseaux détectables par le récepteur.

En l’absence d’accès direct aux réseaux, le générateur pourra être placé au plus près des réseaux à détecter. L’induction se fera alors par l’intermédiaire de la bobine intégrée.

En ce qui concerne les canalisations ou fourreaux non métalliques et vides, la détection se fera par introduction d’une aiguille « Flexitrace » dans la canalisation. Cette aiguille sera raccordée au générateur 10 Watts et permettra d’émettre un signal détectable avec le récepteur.

La détection active peut être réalisée sur :

  • des câbles électriques et télécom.
  • des conduites métalliques (fonte ou acier).
  • des câbles de détection type Plynox et/ou câbles de terre.
  • des conduites vides type assainissement EU-EP.
  • des fourreaux de réservation.

Note : En ce qui concerne la détection active à partir de poste de transformation ERDF, l’intervention doit se faire obligatoirement en présence de l’exploitant habilité.

Détection par géoradar

Le géoradar permet de vérifier et de compléter les résultats de la radiodétection; notamment sur les réseaux dits passifs tel que les conduites en P.V.C., P.E.H.D, béton, grés, P.R.V, et amiante-ciment.

De plus le géoradar permet de localiser des vestiges enfouis, des cuves ou barils enterrés.

Pour une utilisation optimale il convient de calibrer le géoradar dès l’arrivée sur site, ce qui permettra une plus grande précision notamment sur les profondeurs des éléments recherchés ainsi que sur la visibilité à l’écran.

paraboles du radargramme	fonctionnement du géoradar
Exemple de paraboles du radargramme   Mode de fonctionnement du géoradar

Le calibrage sur l’axe des Z se fait en mesurant une profondeur de regard ou de tout autre élément visitable et permet un ajustement de la constante diélectrique du sous-sol.

Le géo-référencement

Après le traçage au sol des divers réseaux un levé topographique est conseillé pour mise à jour des plans existants ce qui permet de pérenniser l’opération et de sécuriser les interventions à venir.

Cette tâche se réalise de la façon suivante:

  • Géo-référencement du site
  • Levé topographique des points détectés
  • Réalisation des plans de récolement.

Le géo-référencement est fait soit par GPS soit par cheminement de station à partir de deux points connus en coordonnées.

L’ensemble des points identifiés lors de la détection ainsi que tous les affleurants des réseaux sont relevés et codifiés par type de réseaux.

La réalisation du plan de récolement est faite au bureau au format .DWG, et après vérification, le plan pourra être transmis au client dans le format souhaité et imprimé si demandé.